Persillade maison à l’huile d’olives

Quand je plante du persil dans mon potager, j’en plante un petit mètre carré… et quand ça pousse le persil : ça pousse bien !!
Ça continue même de donner et de repousser pendant l’automne jusqu’à fin octobre si il fait plutôt doux comme souvent chez moi en Bretagne.

Alors c’est cool, j’ai plein de persil pour assaisonner tous mes plats pendant l’été et l’automne, mais parfois ça donne tellement que j’arrive pas à suivre !

La solution ? Faire de la persillade ! 

C’est super rapide à faire en plus (surtout si tu as un mixeur adapté, car le plus long c’est de couper les feuilles de persil à la main…), et j’aime bien en avoir à disposition pour cuisiner.

En effet, il te suffit juste de mélanger du persil et de l’ail pressé, ajouter éventuellement de l’huile d’olives pour la conservation, et voilà de quoi relever de nombreux plats cuisinés, comme par exemple des tomates provençales, une poêlée de champignons, une pizza maison, … 

Et toi, comment as-tu utilisé ta persillade ?
> Partage tes bonnes idées en commentaires !

... et n’oublie surtout pas de faire cela à la fin !! 🙂

Recette de la persillade maison avec de l'ail, conservée dans l'huile d'olives

Liste des courses

  • Pour un pot à confiture rempli de persillade :
  • persil - 100 g , soit une belle grosse botte de persil
    poids une fois le persil trié (sans ses tiges)
  • ail - 6 à 8 gousses
    à adapter selon ton goût pour l'ail
  • huile d'olives Optionnel - 15 cl environ
    de quoi remplir le pot pour immerger la persillade

Je te propose ici 2 variantes :

  • Classique : juste avec le persil et l'ail, à consommer rapidement (car sinon le persil moisit assez vite) ou à congeler pour plus tard
  • Marinée : version classique recouverte d'huile d'olives, afin de pouvoir conserver ta persillade plus longtemps (au moins un mois au réfrigérateur)

Au travail !

Version simple Version détaillée  |  Masquer les conseils Voir les conseils

Tu débutes ? C'est ta 1ère fois sur cette recette ?
N'oublies pas de consulter la recette en images !

  1. Hache le persil finement
    1. Coupe les tiges du persil afin de ne conserver que les bouquets de feuilles.
    2. Puis lave bien ces feuilles, et essore-les afin d'enlever le maximum d'eau.
    3. J'utilise généralement un essoreur à salade, c'est bien le plus simple...
    4. Si tu as un petit mixeur, hache le persil...
      ... ou bien sinon il va falloir le faire très finement à la main.
    5. J'utilise une "multi-moulinette" 3 lames de Moulinex, ce petit mixeur marche super bien pour ce genre de tâches, je ne pourrais plus m'en passer... ... Voilà, c'était mon "conseil télé-achat" du jour ! 🙂
    6. Garde le persil haché de côté dans un bol en attendant le suite.
  2. Presse l'ail ou hache-le très finement
    1. Epluche les gousses d'ail, coupe-les en deux, et enlève éventuellement leur "tige centrale".
    2. Puis presse-les dans le persil haché, à l'aide d'un presse-ail si tu en as un.
      ... ou bien sinon, il va falloir encore tout couper/écraser le plus finement possible à la mimine !!
  3. Mélange, et mange !
    1. Il ne te reste plus qu'à bien mélanger tout ça pour bien répartir l'ail dans le persil.
    2. Et tu peux dès à présent utiliser ta persillade comme bon te semble.
    3. Je te conseille cependant de passer à la suite : tu ne le regretteras pas !
  4. Optionnel Recouvre ta persillade d'huile d'olives
    1. Mets ta persillade dans un pot qui ferme, comme un pot de confiture par exemple.
    2. Verse de l'huile d'olives dedans jusqu'à recouvrir entièrement la persillade, "à ras".
    3. Pense à le faire en plusieurs fois, pour laisser le temps à la persillade de "boire " l'huile d'olives que tu verses et qu'elle descende bien jusqu'au fond du pot.
  5. Conserve, et cuisine !!
    1. Cette dernière étape te permettra de "lier" ta persillade avec l'huile, lui ajouter un petit goût sympa, mais tu pourras surtout la conserver bien plus longtemps (quelques semaines sans soucis, surtout si elle est rangée au réfrigérateur).
    2. Et maintenant que tu as une super persillade maison sous la main, n'hésites pas à t'en servir en toutes occasions, notamment quand tu cuisines pour relever tes plats en fin de cuisson : comme par exemple une petite poêlée de champignons, ou à ajouter sur une pizza pour remplacer l'huile piquante !

La recette en images

Voir diaporama

Hum... je lis dans tes yeux que tu n'as pas tout compris !

Pas de problèmes, voici toutes les étapes de cette recette en photos, pas à pas, avec plein d'explications.

Clique sur une photo pour l'agrandir et voir les instructions détaillées :

Si avec ça tu n'y arrives pas, je ne peux vraiment rien faire pour toi, désolé ! ;-p

C'est pas fini...

Cette recette t'as plu ? Tu as réussi à la faire et en plus c'était bon ?

Alors n'oublie pas de :

  1. VOTER pour cette recette
    Beurk !Bof...Miam.Miam ! Miam !EXCELLENT !!      (5 votes)
    Loading...
  2. PARTAGER cette recette sur les réseaux sociaux et autour de toi
  3. FAIRE UN LIEN vers cette recette sur ton blog ou depuis d'autres sites sélectionner
  4. COMMENTER cette recette ci-dessous

MERCI !
...Le Dieu de la cuisine te le rendra !!








A toi de parler !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 réponses sur Persillade maison à l’huile d’olives

  1. marie-séverine cizinsky

    salut à toi, qui m’as donné envie de cuisiner!

    Hier, j’ai acheté du beurre, des oeufs, des bio, paraît-il, et du « bon » chocolat, avec l’idée de faire des oeufs en chocolat, tu parles d’une originalité!
    Voilà mon problème: je crois me rappeler que certains oeufs, ceux de mon enfance, une fois encore, étaient remplis de chocolat, et non de leur jaune et blanc…
    Crois tu possible de vider l’oeuf de son contenu et de le remplir(discrètement ) de chocolat ? J’aimerais arriver à savoir faire ce genre de tour de magie…
    Je te souhaite de magiques fêtes de Pâques …

  2. marie-séverine cizinsky

    merci pour la recette de conservation de la persillade, j’ai acheté, pour un euro, à un petit marchand ambulant, trois superbes bottes de persil frais, je n’ai pas tout utilisé, donc je vais suivre tes conseils; par ailleurs, une amie m’a dit qu’elle, avec les queues du persil, elle fait de petits fagots qu’elle congèle, et qu’elle met ensuite ds un potage , elle dit que c’est plein de vitamines ! je viens de faire pareil, on verra bien, il faut ôter les « fagots » avant de broyer la soupe une fois cuite!
    A bientôt!

    • tucuisines

      Oui tout à fait je suis d’accord pour les queues de persil!

      Par exemple moi je garde aussi le vert des poireaux coupés en morceaux que je congèle pour faire des soupes plus tard.